• Les attributions des Délégués syndicaux

Le délégué syndical est un représentant du personnel désigné par un syndicat représentatif dans l'entreprise. C'est par son intermédiaire que le syndicat fait connaître à l'employeur ses réclamations, revendications ou propositions et négocie les accords collectifs.

Il peut notamment formuler des propositions et des revendications. C’est lui qui signe les accords d’entreprise applicables ensuite à tous les salariés.

Chaque année, les délégués syndicaux négocient avec l'employeur notamment sur :

  • les salaires, la durée et l'organisation du temps de travail,

  • les objectifs d'égalité professionnelle entre hommes et femmes,

  • les mesures relatives à l'insertion professionnelle et au maintien dans l'emploi des travailleurs handicapés.

L'employeur et les syndicats peuvent également à tout moment, en dehors des négociations obligatoires, négocier sur des thèmes qu'ils choisissent.

Le délégué syndical dispose, en fonction de la taille de l'entreprise, d'un certain nombre d'heures de délégation pour se consacrer à l'exercice de ses fonctions. Ce temps est considéré comme temps de travail.

Pour l'exercice de ses fonctions, le délégué syndical peut se déplacer en dehors de l'entreprise durant ses heures de délégation.

Il peut également circuler librement dans l'entreprise et prendre les contacts nécessaires à l'accomplissement de sa mission, notamment auprès d'un salarié à son poste de travail (sous réserve de ne pas gêner le travail des salariés).

La section syndicale dispose d'un panneau d'affichage dans l'entreprise. Elle peut organiser, en dehors du temps de travail, des réunions mensuelles pour les salariés. Elle peut distribuer des tracts syndicaux.

  • Nos Délégués syndicaux

Pour pouvoir désigner un délégué syndical, un syndicat doit être représentatif, ce qui suppose d’avoir obtenu au moins 10 % des voix au 1er tour des élections au Comité d’entreprise.

Au sein de notre UES, 4 syndicats sont représentatifs, la CFDT qui a obtenu approximativement 40 % des voix, la CFTC et la CFE-CGC, associés au sein de la liste LUDISS (Liste d’union pour la Défense et l’information des Salariés du Groupe Studialis) qui ont obtenu approximativement 40 % des voix et la CGT qui a obtenu approximativement 20 % des voix